Inondations/Abobo-Baoulé: «Des dispositions durables seront prises et des investissements seront faits…», promet Pierre Dimba, Dg de l’Ageroute

Le village d’Abobo-Baoulé à cheval entre les communes d’Abobo et de Cocody n’a pas échappé aux inondations suite à la pluie diluvienne du 18 au 19 juin 2018 qui a fait de nombreux dégâts matériels et des pertes en vie humaine (20 morts).

L’émissaire du gouvernement, Pierre Dimba, directeur général de l’Ageroute a visité Abobo-Baoulé, le 28 juin 2018, pour s’imprégner de l’état des lieux et de l’ampleur des dégâts. Aussi a-t-il rassuré les populations et  le chef Amondji Djongo Claude,   que  des dispositions urgentes seront prises. « L’Etat doit protéger les populations d’Abobo Baoulé et leurs biens », a-t-il déclaré.Avant de souligner que les ouvrages aménagés pour  recueillir l’eau de pluie et  l’évacuer n’arrivent plus à le faire. « Des dispositions durables seront prises, des investissements  seront faits afin de remédier à cela. Des travaux pour le bassin d’orage seront engagés très bientôt », a promis M. Dimba. Au nom du gouvernement, il a offert la somme d’un million de francs CFA aux  populations sinistrées dudit village.Au cours de sa visite, M. Dimba a constaté plusieurs résidences abandonnées par leurs occupants du fait des inondations. C’est le cas des résidences des familles Akoma Paul, Bessikoi qui ont retrouvé refuge chez des parents. A Abobo-Baoulé, les eaux sont montées jusqu’à un mètre de hauteur, racontent des habitants du village. Il faut souligner que les travaux engagés par le chef Amondji Claude pour faire de la zone marécageuse du village un bassin d’orage n’ont pas pu s’achever avant ces pluies diluviennes.C’est d’ailleurs ce qui a entrainé l’eau de ruissèlement  des quartiers Belleville, Clouétcha et Kennedy dans le village. Entrainant la destruction du site de fabrication et de vente de l’attiéké. C’est aussi ce qui a entrainé l’inondation d’une partie de la voie principale du village. Il faut noter que c’est à l’aide d’une motopompe que le  village essaie d’évacuer l’eau stagnante sur le bitume.Lors des échanges au palais de l’unité du village, les populations et la chefferie traditionnelle ont sollicité le soutien de l’Etat. « Nos souffrances ont atteint  un point  culminant avec  les pluies diluviennes du mardi 19 juin dernier. Nous sommes éprouvés. C’est la désolation. Avec votre visite, nous espérons que c’est la fin des inondations à Abobo Baoulé », a lancé, Yobou-Nanpé Clotaire, 2ème Adjoint au chef, au nom de la population et de l’actuel  chef, Amondji Djongon Claude.Salif D. CHEICKNA
salifou.dabou@fratmat.info
Source: Sercom Abobo-Baoulé
Source: FRATERNITE MATIN